Consultation chez une voyante

En premier lieu, il faut distinguer les vrais voyants des faux qui ne cherchent qu’à exploiter les faiblesses, les failles et les égarements des consultants pour se faire de l’argent. Une vraie voyante ne donne jamais une garantie, une promesse formelle que tout ce qu’elle prédit se réalisera sans faute.

Comment cela se passe-t-il ?

Elle a l’humilité de reconnaître que ses interprétations peuvent être faussées. Mais il semble bien que les vraies voyantes se trompent rarement. Alors, comment se passe une consultation ? Avant que la séance ne commence, si la voyante n’arrive pas à capter la personne en face, elle le dira et conseillera probablement de remettre le rendez-vous à plus tard. Mais si le courant passe, elle commencera aussitôt par parler du passé du consultant, de son vécu mais aussi de son présent, de ce qu’il vit actuellement, de ce qu’il traverse comme épreuve, en somme, ce qui l’amène à la consulter. Si une voyante ne procède pas de cette façon, il est temps de mettre un terme à l’entretien car ce n’est pas une vraie voyante.

L’ambiance lors de la séance

Normalement, une personne qui consulte doit se sentir à l’aise en face de la voyante. Elle doit être détendue et en confiance. Ce qui permettra à la voyante aussi d’être à l’aise et fera en sorte que la séance se déroule dans les meilleures conditions. Le consultant doit partir du principe qu’une voyante peut se tromper car tout le monde a droit à l’erreur, elle y compris. Il doit admettre qu’une voyante n’est pas un être infaillible qui sait absolument tout sur tout, surtout sur lui-même. Il faut qu’il la laisse parler, sans l’interrompre à tout bout de champ pour que ses visions n’en soient pas déformées ou floues, ce qui nuirait à la séance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *